Pierre-Etienne Léon Caprice

CHF 8'900.00CHF 9'800.00

pel-logo

La Caprice se caractérise par une écoute naturelle et raffinée. Les timbres sont justes, le registre sonore est d’une grande richesse harmonique, fluide jusque dans le grave qui se montre très rapide et articulé. Son excellente lisibilité laisse transparaître tout le phrasé du discours musical avec beaucoup de substance. Un résultat sonore d’exception qui répondra pleinement aux attentes des auditeurs.

Effacer

Description

La Caprice a fait l’objet d’une mise au point minutieuse pour arriver à un résultat « top niveau » en matière de précision et de raffinement, la qualité des timbres est d’une pureté hors normes sur l’ensemble du spectre audible. Cette enceinte peut être tout simplement considérée comme un instrument de musique à elle toute seule. Il semble que le « zéro défaut » soit largement atteint et même dépassé. Elle présente une charge électrique peu complexe et peut être associée à un large éventail d’amplificateurs selon les goûts de l’auditeur.

La Caprice utilise le principe de charge acoustique Cross-Flow utilisé dans plusieurs modèles dans la marque. Ce système est composé de deux cavités couplées acoustiquement, créant une régulation du flux d’ondes à l’intérieur de l’enceinte, tout en contrôlant les pressions de part et d’autre des membranes. Ce principe jugule les effets d’ondes stationnaires, évitant toute coloration indésirable. De plus, l’accord rigoureux de ces deux cavités autorise une réponse très étendue dans le registre grave, avec beaucoup de lisibilité, la réponse en fréquence est linéaire et très étendue, et quasi invariante en dehors de l’axe des enceintes. L’évent situé à l’arrière, en bas du coffret, finalise les accords de ces volumes.

L’ébénisterie, réalisée en France, repose sur deux bases en MDF très haute densité dont la forme est dictée par des critères mécaniques précis. La forme fuyante et galbée du contre baffle d’épaisseur 25 mm d’épaisseur avec placage en merisier sur les deux faces de chaque panneau afin d’éviter toute déformation, sont collés et mis sous presse pour garantir une bonne homogénéité de la structure et l’absence de vibrations. La forme fuyante et galbée du contre baffle d’épaisseur participe à la diffraction du son dans l’espace. 

La base arrière repose sur deux cônes et la base avant sur un seul cône qui joue le rôle de point d’écoulement principal. Ce principe appelé Point Majeur permet un bon écoulement des vibrations, en minimisant les retours vers l’enceinte. Sous le socle avant, viennent s’ajouter deux autres pointes complémentaires anti basculement qui ne sont pas en contact avec le sol.

Le filtre à déphasage minimum, de type couplage direct, sans circuit imprimé permet d’assurer une impédance régulière sans altération de signal. Ce filtre à fait l’objet d’attentions particulières quant au choix des composants. Ceux-ci ont été sélectionnés essentiellement pour le résultat à l’écoute : selfs à air en feuillard de cuivre très pur avec diélectrique en fibre d’abacà imprégnée d’un isolant en résine viscoplastique.

Les condensateurs particulièrement performants ont été choisis pour leur haut pouvoir de résolution et leur neutralité tonale. Les résistances de précision à très faible tolérance sont montées sur des radiateurs de dissipation thermique évitant ainsi toute fluctuation des performances. Chaque élément a subi une série de tests afin d’être conforme à l’impératif de résultats.

Tous les composants de filtrage sont contrôlés avant montage dans les enceintes, pour obtenir une symétrie totale entre les deux enceintes, condition indispensable pour la réalité de l’image stéréophonique. La fréquence relai du filtre est située à 2800 Hz avec des pentes de 12 dB par octave plus un filtrage mécano-acoustique progressif pour les deux haut-parleurs médium/grave. Les liaisons internes sont réalisées avec des câbles en cuivre OCC et cuivre/argent sous gaine PTFE. La phase contrôlée génère une scène sonore en trois dimensions qui sort du cadre des enceintes. Beaucoup d’études ont également porté sur la réponse en impulsion. La Caprice a un comportement dynamique très rapide, sans traînage, respectant la spontanéité du message musical.

Le tweeter est équipé d’une membrane non résonante en fibres et soie imprégnée couplée à une suspension dont la forme et les dimensions permettent de générer une pression acoustique importante. Le champ magnétique développé par l’aimant en néodyme est très puissant,  la pièce polaire possède une forme en T. Le noyau équipé d’une double bague en cuivre assure une inductance absolument minimale de la bobine mobile. Ce principe diminue de façon très sensible la distorsion harmonique dans les hautes fréquences, et autorise une réponse en fréquence très étendue,  avec une extinction en pente douce en fin de bande, sans rupture brutale d’énergie. Sa structure est constituée d’une face avant en deux pièces d’aluminium intégrant un système de découplage mécanique afin de réduire les phénomènes d’intermodulation mécanique. Une amorce de pavillon en élastomère contribue à la très bonne dispersion des fréquences élevées et évite les résonances de surface. Une double chambre de compression accordée est située à l’arrière du haut-parleur afin de réguler le comportement en impulsion.

Les haut-parleurs médium/grave de 18cm utilisent une membrane en polypropylène/carbone tissée. Cette structure de membrane possède un amortissement interne excellent. Le noyau est pourvu d’une bague en cuivre qui abaisse la distorsion d’intermodulation. L’ogive centrale augmente la diffraction et minimise les effets de compression, et les résonances de fond de cône. La bobine mobile, d’un diamètre de 39 mm, et son circuit magnétique haute intensité monté sur un châssis en alliage amagnétique rigide complètent la structure de ces haut-parleurs. La disposition particulière des haut-parleurs  nommée «Contrôle symétrique de la phase», permet d’obtenir une image stéréophonique précise, stable et profonde.

Tous ces éléments techniques appliqués pour la conception de Caprice, liés à une mise au point très rigoureuse en lien avec de nombreuses écoutes, ont abouti à un résultat sonore d’exception qui répondra pleinement aux attentes des auditeurs. Les Caprices sont composées, assemblées et contrôlées par paires, afin d’obtenir des mesures identiques sur les deux enceintes, et ainsi assurer une parfaite cohérence du message sonore.

Spécifications
Enceinte de sol : 2 voies / 3 HP
Bande passante : 30 – 28’000Hz / -3dB
Sensibilité : 90dB / 1w / 1m
Impédance : 4 Ω
Technologie : Filtre Acoustique Cross-Flow – Point Majeur
Charge : Bass-Reflex
Puissance nominal : 130 W
Fréquence de coupure du filtre : 2,8kHz
Bornier : Acceptant fourches et bananes
Finition : Merisier Satiné
Largeur : 210
Hauteur : 1240
Profondeur : 375
Poids : 43 kg

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Audio Analogue Maestro

    CHF 8'700.00

    Le Maestro d’Audio Analogue, sous son allure imposante, dissimule une grande sensibilité et retransmet les émotions musicales des interprètes à l’auditeur avec un étagement des plans sonores d’un réalisme saisissant, forcent à l’admiration. Avec le Maestro, plongez dans un monde de raffinement, d’élégance et laissez-vous porter par la musique.

    Choix des options
  • Audiomat Opéra Référence 12

    CHF 6'500.00

    L’Audiomat Opéra Référence 12 est incontestablement en terme de fidélité sonore un des amplis les plus aboutis qui soient. Rien ne semble échapper à la “vigilance“ de cet intégré véritablement hors du commun où la musicalité vraie ressort à chaque instant. Avec l’Opéra on entre dans le High-End de plein pied.

    Ajouter au panier
  • Pierre-Etienne Léon Thesis

    CHF 14'000.00CHF 15'500.00

    pel-logo

    Les Thesis sont des enceintes réactives qui savent introduire les notions essentielles d’énergie et de rythme dans la restitution musicale. Le message se propage avec fluidité et spontanéité, la cohorte de détails renforce sa compréhension, sa lisibilité, envoyez les watts et vous allez être bluffés par leur expressivité sans limite. La Thesis chante et enchante !

     

    Choix des options