Posted on

Audirvana – Version 3.5 Mac

Le logiciel pour audiophiles Audirvana revoit son interface de fond en comble pour sa version 3.5

Le logiciel de lecture pour PC et Mac ne peut pas laisser indifférent. Sa qualité de restitution audio en font un logiciel de référence. La version 3.5 Mac vient d’être dévoilée : l’interface graphique a été entièrement revue. La nouvelle interface graphique, permet de choisir entre un thème clair ou un thème sombre. Ce dernier s’accorde très bien avec le macOS sombre, auquel nous nous sommes habitués. 

Le menu général reste dans une barre verticale à gauche, mais tout le reste a évolué. Les images et les polices sont plus grosses, plus espacées, plus agréables à consulter. Le bandeau haut met principalement en avant un moteur de recherche universel qui va piocher dans votre bibliothèque et dans les services de streaming. Les résultats sont classés par artistes, albums, pistes et playlists. Le menu a été simplifié et ses sous-menus ont été rassemblés dans quatre grandes catégories : bibliothèque, favoris, playlists et streaming.

La grosse évolution se passe dans le bandeau inférieur, il se sépare en trois zones. À gauche s’affiche la jaquette, le titre, l’album et l’artiste du morceau en cours. Sont également affichés le format du fichier, sa fréquence et son taux d’échantillonnage. Au centre, les touches de “transport” sont associées à la barre de temps écoulé. Tout à droite, il y a le niveau de volume ainsi que le format de sortie, puisque Audirvana offre toujours cette fonctionnalité de sous et sur-échantillonnage via des filtres audio. On note surtout l’apparition d’une icône représentant une enceinte. En cliquant dessus, la liste des sorties audio disponibles s’affiche et il est possible de passer de l’une à l’autre. C’est vraiment très pratique. 

La présence de la petite indication SysOpt en vert indique, comme précédemment, que Audirvana a pris la main sur les actions annexes de l’ordinateur afin de les mettre en retrait et de se concentrer sur la lecture audio. C’est là que réside une grande partie de l’explication des qualités audio supérieures d’Audirvana. Enfin, terminons par la présence d’un mini-lecteur pour une gestion de la lecture en cours facilitée dans un coin de son écran.

Vous utilisez Audirvana ? N’hésitez pas à passer à la Version 3.5. Elle est gratuite pour les utilisateurs de la version 3.

Posted on

Hegel – Röst

Le RÖST jette les bases de l’intégré de demain, moderne, évolutif et avant tout musical. Il va droit à l’essentiel, dans une démarche technique aussi minimaliste que diaboliquement efficace.

Le comportement dynamique est de premier ordre et favorise la lisibilité des messages complexes. Le suivi rythmique est un modèle du genre. Avec beaucoup de précision même lorsque les lignes mélodiques s’entremêlent. L’intégré Hegel RÖST va vous embarquer dans des écoutes particulièrement enthousiasmantes et savoureuses. Aucun genre musical ne lui donne du fil à retordre.

L’ampli possède trois entrées analogiques, dont une symétrique sur XLR. En numérique, le Röst n’exploite pas le DSD, mais fait des prouesses avec le PCM. Il dispose de 3 entrées optiques et 1 coaxiale, de plus Hegel nous gratifie de l’Airplay ( UPnP/DLNA ). L’entrée USB, quand a elle utilise une puce Tenor TE7022, cette dernière étant limité à 96 kHz sous 24 bits, mais le Röst utilise un SRC ( Sample Rate Converter ) pour convertir le signal entrant en 24 bits/192 kHz.

Cet amplificateur est alimenté par un transformateur torique de 256VA, dont les secondaires sont reliés à deux ponts de diodes et d’un découplage de 40’000μF. Les entrées audio sont, elles, découplées par des condensateurs Muse. Les circuits d’amplification font appel à un push-pull par canal de transistors bipolaires Toshiba 2SA2121/2SC5949. On retrouve avec beaucoup de plaisir cette insolente santé du nouveau Sound Engine, qui fait qu’un simple 2x 75 watts donne l’impression d’être un moteur qui libère une cavalerie beaucoup plus conséquente. Les watts norvégiens seraient-ils plus percutants que les autres ?

On reconnaît la qualité de fabrication de Hegel toujours irréprochable. Cet intégré possède une petite touche de modernité avec sa finition blanche, de toute beauté. L’écran lisible de loin améliore l’ergonomie du Röst, tout comme la télécommande.

L’équipement technique développé avec une grande maîtrise, le grand nombre d’entrées cumuléesentre l’analogique et le numérique, les qualités musicales du Röst et son ergonomie bien étudiée constituent autant de raison pour fixer le rapport qualité/prix dans le créneau du « très favorable » à « aubaine ». Le Röst sonne de manière admirable, voire époustouflante dans sa gamme de prix. Il n’est pas très puissant, aussi il faudra faire attention aux choix des enceintes, afin de profiter au mieux des performances de cette amplificateur.

Posted on

Hegel – HD30

Le HD30 est le DAC de référence de la marque Hegel.

Ce DAC propose 8 entrées numériques. Cinq au format S/PDIF, soit une RCA et une BNC et trois optiques Toslink. Une XLR au standard AES/EBU sous 110 ohms. Outre les entrées classiques de tout DAC, le constructeur a également prévu le raccordement à un réseau domestique au standard Ethernet via une RJ45, on pourra donc relier le HD30 à un ordinateur, à un disque dur isolé ou un NAS ou toute autre connexion à un réseau domestique,  plus la prise en charge des protocoles de streaming Apple AirPlay, sans oublier bien sur une entrée USB compatible 24bits/192Khz et DSD64/128.

À l’instar de nombreux maillons du constructeur Norvégien, un écran à LED bleues trône au milieu de la façade, il affiche, à gauche, le nom de la source sélectionnée et, à droite, le volume de sortie fixe ou variable, cette facilité ajoute la fonction de préamplificateur numérique.

Le Hegel utilise deux transformateurs toriques, logés dans un compartiment blindé. Ils alimentent les sections analogique et numérique indépendamment l’une de l’autre. Après redressement et lissage totalisant pas moins de 54’000µF, les différents étages du HD30 sont isolés les uns des autres, au moyen de treize circuits de régulation en tension. Cette astuce contribue à la qualité sonore, en évitant les interférences d’un circuit à l’autre. La conversion numérique fait appel au mode double différentiel, chaque canal disposant d’un excellent Asahi Kasei AK4490EQ, acceptant le format PCM jusqu’à 768kHz de fréquence d’échantillonnage et détecte jusqu’au DSD 256, le tout profitant d’un traitement interne sous 32 bits. Les deux AK4490EQ gèrent l’ajustement du volume de l’Hegel HD30 sans dégradation de la résolution des signaux numériques. Ses sorties ne nécessitent pas de conversion courant/tension externe. Le filtre passe-bas analogique est un assemblage d’amplificateurs opérationnels de chez Texas LME49720 pour les sorties asymétriques, tandis que les symétriques emploient une paire de Burr-Brown OPA 827 par canal, à base de transistors bipolaires, une débauche technologique efficace, en termes de musicalité.

Cet Hegel HD30 s’est joué de toutes les plages difficiles. Il domine tous les genres musicaux, avec tact, élégance et haute-définition. L’éventail tonal bigarré et l’expressivité empreinte d’authenticité qui émanent de cette électronique confèrent beaucoup de véracité à la restitution. La technique au service de la musique.

Le HD30 illustre le bien-fondé de chaque choix technique défini par la marque, ce qui fait de lui un maillon de référence. Le constructeur norvégien Hegel s’installe durablement et confortablement dans la hiérarchie des DAC de haut de gamme.

Fiche Technique : 
Convertisseur AKM AK4499 – 32 bits/192 kHz – Dual Mono
Compatible 24bits/192kHz sur entrées SPDIF
Compatible 24bits/192kHz sur USB – DSD64 / 128
Niveau de sortie : 2.6V RMS
Réponse en fréquence : 0Hz – 50kHz
Réponse en phase : Filtre analogique à phase linéaire
Bruit plancher : -150dB
Distorsion : moins de 0,0005%

Entrées Numériques :
1 USB Type B – 24 bits / 192kHz – DSD64 / 128
1 Ethernet – 24 bits / 192Khz
1 Coaxiale – 75Ω – 24bits / 192 Khz
1 BNC – 75Ω – 24bits / 192 Khz
1 AES/EBU – 110Ω – 24bits / 192 Khz
3 Optique – 24bits / 192 Khz

Sorties :
1 RCA – Variable
1 XLR – Variable

Compatible AirPlay et lecture réseau via UPnP
Horloge maitre haute précision à très faible jitter
Filtrage analogique sur sorties RCA et XLR
Blindage de la carte réseau
2x Transformateurs toriques
Condensateurs 54 000 µF
Télécommande incluse
Largeur : 430
Hauteur : 100
Profondeur : 310
Poids : 6,5 kg

Posted on

OPPO BDP 103-D

Oppo BDP-103D “Darbee Edition“

Le BDP-103D représente tout simplement le mariage réussi de deux des meilleures sources visuelles du moment, un lecteur Blu-Ray Oppo qui bénéficie dans ses entrailles du traitement vidéo DARBEE Darblet. Notre nouvelle platine de référence, voilà la conclusion qui résume parfaitement notre sentiment.

Oppo-bdp-103d-darbeeLa presse en parle :

On en rêvait…
le mariage du meilleur lecteur Blu-ray au monde avec le processeur vidéo le plus incroyable du marché. Les Années Laser

l’OPPO BDP-103D m’a offert un spectacle grandiose ! Il surpasse clairement tous les autres traitements vidéos testés en Ultra HD. HD Fever

À la fois platine Blu-ray 3D ultra-performante et passerelle multimédia complète, le Oppo BDP-103D n’a aucun concurrent… remarquables. Première

Le lecteur Blu-Ray OPPO BDP-103D est équipé d’une puce ALTERA Cyclone IV, du Processing Darbee Virtual Presence, d’un système Silicone Image VRS Clear View de dernière génération. Plus d’infos sur notre page Facebookbdp-103D-rear