Publié par

Sugden – Serie Sapphire

Sugden Sapphire, le préampli convertisseur DAP 800 et son compagnon naturel, l’amplificateur FBA 800. Chez Sugden, on produit un nouvel appareil que lorsque l’on est persuadé qu’il peut apporter quelque chose de plus à l’expérience musicale du mélomane. Le préampli Sapphire DAP 800 s’adapter aux habitudes d’écoute d’aujourd’hui, en intégrant un convertisseur N/A muni notamment d’une entrée USB, sans pour autant trahir le mot d’ordre que les ingénieurs se sont fixé : “sauver la musique de la technologie“. C’est la raison pour laquelle le Sapphire DAP 800 reste conçu à partir de composants traditionnels autant que possible, dans le but d’accroître la durée de vie de l’appareil, mais aussi, d’après Sugden, les performances et la fiabilité.

Le DAP 800 avec ses quatre entrées asymétriques et son entrée symétrique XLR, est d’abord un préampli analogique de haut de gamme auquel on a ajouté une section de conversion N/A totalement autonome servant trois entrées coaxiales S/PDIF, deux entrées optiques TosLink et un port USB de type B, c’est-à-dire asynchrone, afin de ne pas récupérer le jitter en provenance de la liaison avec l’ordinateur auquel il est connecté. On a tout fait pour que la section numérique ne pollue pas la partie analogique, en séparant physiquement les deux étages dès l’alimentation. Le circuit analogique est ainsi équipé d’un transformateur torique de 50W alors que la section numérique reçoit un transformateur EI de 15W, suivi de son propre étage de redressement.

L’étage de préamplification analogique, qui peut délivrer le signal en asymétrique RCA ou en symétrique XLR, incorpore le circuit VCV de Sugden dans sa forme la plus évoluée. Ce circuit est constitué d’une section d’entrées à haute impédance suivie d’un étage de gain en courant qui drive, via un étage cascode replié, un étage de sortie en classe A. Le circuit cascode replié facilite l’obtention d’une large bande passante avec un maximum de dynamique, tout en maintenant une basse capacitance sur l’ensemble du trajet du signal.

En matière de conversion, Sugden se démarque de la plupart de ses concurrents en réduisant le traitement du signal à sa plus simple expression. Pas de DSP donc, de suréchantillonnage ou de filtrage numérique sophistiqué, mais un DAC Wolfson 24bits/96kHz suivi d’un étage de filtrage analogique propre à Sugden. Le signal en provenance de l’entrée USB est converti en S/PDIF via un circuit incluant un composant Texas Instrument Universal IC dont la sortie est resynchronisée et débarrassée du jitter par l’interface Wolfson chargée de le transmettre au convertisseur. Cette configuration de DAC dépourvue de DSP a été adoptée après de nombreuses heures d’écoute attentives des différentes solutions proposées par les technologies les plus récentes. Pour les ingénieurs de Sugden, cette conversion réduite à sa plus simple expression se révèle plus satisfaisante et émotionnellement convaincante qu’une solution utilisant un traitement numérique du signal sophistiqué.

Voilà 50 ans que Sugden fabrique des amplificateurs en classe A. Le Sapphire FBA 800 est un amplificateur stéréo en classe A fonctionnant en mode bridgé avec la terre de sortie flottante. Chaque canal est constitué de deux amplificateurs fonctionnant en courant drivant un étage de sortie utilisant des transistors de puissance bridgés. Cette configuration a pour avantage un bruit de fond très bas, une puissance de sortie supérieure en rapport avec les deux rails en courant et, bien sûr, un fonctionnement en classe A, c’est-à-dire avec un courant de repos fixe qui autorise une impédance de sortie basse et une meilleure tolérance à la charge.

Lorsque le FBA 800 est attaqué en XLR, les deux amplificateurs par canal sont utilisés en symétrique pour assurer un fonctionnement symétrique de l’entrée jusqu’à la sortie. Cet étage de puissance est directement couplé en courant continu à l’alimentation, à l’aide d’un circuit de verrouillage servo-contrôlé, permettant un excellent contrôle dans les basses fréquences. L’appareil est également équipé d’un circuit de protection statique contre le courant continu constitué de modules de commutation MOSFET à très basse impédance, circuit qui assure également la mise sous et hors tension progressive de l’amplificateur.

L’alimentation utilise un schéma à basse impédance basé sur un seul transformateur spécifiquement conçu pour l’appareil et doté de quatre enroulements secondaires. Les condensateurs de filtrage de l’étage de puissance sont des modèles spécialement développés pour Sugden. Les quatre transistors par canal de l’étage de sortie sont des modèles multi-émetteurs capables de délivrer chacun 26A de quoi faire face à la demande ! Vous l’aurez compris, le Sugden FBA 800 a été chouchouté par ses concepteurs à l’aide des meilleurs composants disponibles, de circuits aux pistes plaquées or, d’un câblage interne en argent et de milliers d’heures de mise au point et de développement. L’appareil s’incarne dans un coffret au design raffiné, conçu pour dissiper efficacement les calories excédentaires.

Le préampli DAP 800 mérite d’être sous tension en permanence pour s’assurer que ses circuits sont stabilisés en température. Une précaution dont on pourra s’abstenir avec l’amplificateur qui arrive à maturité en une dizaine de minutes. Le FBA 800 dispose de deux radiateurs sur ses côtés et de nombreuses ouvertures sur le capot supérieur, car l’appareil chauffe, comme tout amplificateur fonctionnant réellement en classe A. Comme souvent avec les amplificateurs en classe A, la puissance subjectivement disponible est nettement supérieure à celle qui est annoncée sur la fiche technique.

Il semble que Sugden ait trouvé le compromis idéal entre les qualités objectives et la sensibilité qui permet au mélomane d’oublier son système pour plonger dans la musique. Chaque détail prend sa place naturellement, parfaitement intégré dans une scène sonore aussi large que profonde, le bas du spectre est d’une lisibilité réjouissante, modulé, et tellement expressif, Quel bonheur !

L’ ensemble DAP 800 et FBA 800 font partie de ces appareils dont on ne se lassera pas. Les Sugden brillent de mille feux et méritent l’attention de tous les mélomanes à la recherche d’une électronique merveilleusement timbrés et équilibrés, expressifs et sensuels en diable. Difficile de ne pas tomber amoureux de cette écoute, délicate et vivante à la fois.

Fiche Technique : DAP 800
4 entrées Line RCA
1 entrée symétrique XLR
1 entrée BYPASS pour un processeur HC
1 entrée USB-B > 24Bits / 96KHz
2 entrées Optiques – Toslink > 24Bits / 96KHz
3 entrées Coaxiales – Spdif > 24Bits / 96KHz
1 sortie à niveau fixe – Tape Out
2 sorties RCA à niveau variable – Pre Out
1 sortie XLR à niveau variable – Pre Out
Sensibilité : 120 mV
Rapport signal/bruit : 85 dB
Réponse en Fréquence : 15Hz – 98kHz ± 0 dB
Télécommande RC5
Largeur : 430
Hauteur : 120
Profondeur : 340
Poids : 10 kg

Fiche Technique : FBA 800
2x 40 W RMS 8Ω en CLASSE A
Transformateur toriques – configuration double-mono
1 entrée stéréo RCA
1 entrée stéréo XLR
1 paire de sortie pour enceinte WBT
Sensibilité : 735 mV pour la puissance maximale
Rapport signal/bruit : > 96 dB
Bande passante : 6Hz – 113kHz
Composants électroniques audiophiles
Finition : Titane ou Anthracite
Largeur : 430
Hauteur : 206
Profondeur : 460
Poids : 25 kg

 

Publié par

Atoll – IN 300

La marque normande propose avec l’IN300 un amplificateur à la sonorité mûre, posée. Voilà une machine que l’on ne choisira pas uniquement par raison, mais aussi par passion, tant son caractère est attachant. A la première écoute,on perçoit déjà les fondamentaux qui reposent sur une large puissance disponible qui s’exprime tout en souplesse. On apprécie une belle densité, des timbres pleins, mais jamais surchargés, un médium chantant, un aigu finement ciselé. L’IN300 décortique la modulation avec justesse et la retranscrit sans fards, mais en pleine lumière ! on ressent cette aptitude à délivrer une plage de fréquence large sans rupture entre les registres. Le grave prolonge avec aisance le médium aigu sans la moindre trace de traînage ou de rupture. Dans le haut du spectre, l’IN300 procure une liberté d’expression et une articulation de très belle qualité. Il en résulte une écoute fluide et douce, notamment en matière d’image sonore, où le maître mot semble être “aération“. Dans le domaine des qualités objectives, on ne peut qu’être surpris par la très belle dynamique, qui confirme la capacité de l’alimentation et des circuits analogiques à retranscrire la vivacité de tout type de message.

Cet intégré IN 300 est une réussite totale qui cumule un ensemble très impressionnant de qualités. Un très bon DAC avec un superbe amplificateur. Puissant, hyper musclé, capable de renverser des montagnes, c’est aussi un formidable vecteur d’émotions musicales. L’IN300, il propose un produit très musical et hyper complet qui titille les références du créneau. La plus grande qualité de cette électronique demeure le naturel qui s’en dégage et son aptitude à faire sonner tous les fichiers que nous lui avons donné à exploiter, sans jamais se répéter, et en trouvant toujours le bon angle, les justes proportions, le parfait éclairage…

Atoll est aujourd’hui LE constructeur français d’électroniques, dont la palette s’élargit d’ailleurs avec une très bonne vision du marché et avec beaucoup de réussite à son actif. Atoll fait indubitablement partie des constructeurs les plus musicaux dans cette gamme de prix, en proposant une écoute nuancée et expressive qui se déguste pendant des heures. Une référence absolue à un prix incroyable.

Descriptif :
Au jeu des ressemblances, on constate que les deux boutons de commande disposés en face avant de l’IN300 le rapprochent fonctionnellement de l’IN400. La fenêtre oblongue de l’afficheur central est identique à celle qui orne le grand frère, mais chez Atoll, il y a une place précise pour chaque référence de produit, et l’IN300 s’intercale entre le 200 et le 400 sans qu’il ne rende ni l’un ni l’autre obsolète. En matière de topologie des circuits, tous les attributs technologiques Atoll ont été repris pour le IN300 qui bénéficie au passage de certaines avancées introduites dans le IN400SE. Le schéma symétrique développe 150W sous 8Ω par canal et environ 260W sous 4Ω à partir d’un étage de sortie triple push-pull à transistors Mos-Fet. On travaille sur des bases énergétiques avec une polarisation en classe AB à courant de repos suffisamment élevé pour délivrer la première dizaine de watts en classe A.

Le constructeur a installé deux transformateurs toriques de plus de 440 VA chacun pour alimenter indépendamment la voie gauche et la voie droite. La meilleure méthode pour obtenir une séparation optimale des canaux et abaisser le taux de diaphonie. Le filtrage capacitif dépasse les 86’000 µF selon une configuration à 12 condensateurs électrochimiques à très faible résistance. Ces modèles sont fabriqués sur cahier des charges exclusivement pour Atoll. Un câble blindé développé par Absolue Créations transporte le secteur de l’embase IEC jusqu’aux transformateurs. Quant aux transistors de puissance, ils sont montés un à un sur des dissipateurs à ailettes indépendants, ce qui permet d’augmenter l’efficacité du refroidissement.

Comme dans tous les autres modèles du fabricant l’IN300 dispose de deux cartes d’implantation des circuits, une principale regroupant tout l’analogique audio comme alimentation et une seconde rapportée au dos des entrées numériques qui n’est autre que la carte de conversion numérique vers analogique. Tous les étages en amont de celui de sortie sont polarisés en pure classe A avec un taux de contre réaction négative globale diminué. Les condensateurs de liaison Mundorf à film polypropylène sont dissimulés sous des capots de blindage en métal afin de préserver leur totale immunité aux parasites. Deux connecteurs orange en attente définissent l’emplacement d’une des deux cartes phono enfichables proposées en option. Le réglage de volume est assuré par atténuation à commutation numérique de résistances. L’opération est prise en charge par un circuit Texas Instruments LM1972. Comme pour la double alimentation, ce procédé de séparation pure et simple du réglage de volume des deux canaux améliore considérablement la stabilité de l’image stéréo et la focalisation des sources sonores.

La stratégie de conversion numérique vers analogique est orchestrée par une puce AK4490, nouvelle génération de Asahi Kasei à très haute résolution. Il travaille sur 32 bits et accepte les fréquences d’échantillonnage PCM jusqu’en 768 kHz et DSD jusqu’à 11,2 MHz. Les données transitent par des récepteurs de datas, un WM8805 de Wolfson pour les informations S/PDIF et un SMSC de la serie USB33 pour le flux USB, puis ensuite redirigé vers un chip XMOS. Pas moins de quatre quartz procèdent à la synchronisation des différents signaux. Un module Roving Networks RN52 à antenne intégrée assure la liaison Bluetooth avec le medias externes compatibles.

A plus de quinze kilos, l’IN300 pèse son poids, et un support adéquat est indispensable. L’IN300 mérite un bon cordon secteur, ainsi qu’un temps de chauffe initial prolongé pour que son DAC soit à température. Enfin, en matière d’enceintes acoustiques, le champ est très ouvert, car cet ampli est nanti d’une alimentation plus que respectable et d’une réserve de puissance étonnante.

Fiche Technique :
2x 150 W RMS – 8 Ω
2x 280 W RMS – 4 Ω
1 transformateur torique de 880 VA
Total capacitif : 86’400 µF
Impédance d’entrée : 220 kohms

Entrées analogiques :
5 entrées Line RCA – dont une utilisable pour une carte Phono optionnelle
1 entrée BY PASS – utilisation en ampli de puissance
1 entrée XLR

Entrées Numériques :
2 entrées Coaxiales
2 entrées Optiques
1 entrée USB type B
PCM : 32 bits – 384kHz
DSD : 2.8MHz/5.6MHz
DSD : 2.8MHz/5.6MHz/11.2MHz
Convertisseur AKM – AK4490 : PCM : 32 bits – 768kHz

1 récepteur Bluetooth

Sorties :
1 paires de sorties HP
2 sorties Pré-out
1 sortie casque 6.35mm
1 sortie trigger 12V

Afficheur OLED à faible consommation
Télécommande globale de série
Face avant et touches en aluminium
Etages entièrement symétriques à composants discrets

Largeur : 440 mm
Hauteur : 100
Profondeur : 320
Poids : 15 kg